18/06/2016

Le Goudron se Soulève (Lordon)

Extrait de la scène finale de la pièce D'un retournement l'autre de Frédérique Lordon, récément publié sur son blog du Monde Diplo

LE TROISIÈME CONSEILLER (entrant précipitamment)

Monsieur le président, des émeutes partout…

LE PRÉSIDENT

Mais enfin pourquoi doncque vous affolez-vous. Vont-ils à la Nation ou à la République ?

LE TROISIÈME CONSEILLER

Ni l’un ni l’autre hélas, la masse est anarchique.

LE NOUVEAU DEUXIÈME CONSEILLER

Elle a soupé des cortèges inoffensifs, Il ne lui reste que le moment convulsif.

LE TROISIÈME CONSEILLER (raccrochant un téléphone)

Sur les grands boulevards, ils s’en prennent aux banques !

LE NOUVEAU DEUXIÈME CONSEILLER

Je crains que de génie vous ne soyez en manque… Livrant la société au joug de la finance Fatalement devaient venir les conséquences. En voilà semble-t-il la manifestation, Je vois bien dans vos yeux votre stupéfaction, Quoique vous n’en ayez pas le juste motif : Depuis longtemps ces faits sont pour vous hiéroglyphes. Vous êtes étonnés : le peuple est en pétard – La vraie surprise étant qu’il s’y mette si tard. Car si le corps social est plutôt bonne pâte, Il n’est pas pour autant d’une humeur toute plate. Il est vrai que capable d’endurer longtemps, Il induit en erreur tous les gouvernements Trop pressés de le croire sans limite élastique. Or comme tout le monde, il a ses points critiques. Vienne l’abus de trop ou l’incrément odieux Et le seuil est franchi, et soudain tout prend feu. Le pouvoir sidéré qui n’y a rien compris, Contemple interloqué et d’un air interdit Le désastre qu’il a lui-même préparé – L’innocence jointe à la bêtise éberluée. La colère du peuple est comme un réservoir, Longtemps se remplissant sans rien laisser voir, Et puis un jour soudain vient le litre de trop Qui fait rompre la digue et libère les eaux. Voilà que je m’y perds dans mes analogies, Ici le tsunami, à l’instant l’incendie, Mais vraiment peu importe, l’essentiel est ailleurs : Ce système périt sous trop de déshonneur. Il a accumulé scandale et discrédit À un point de dégoût voire d’ignominie. Elites corrompues, possédants aveuglés Ont été incapables de le modérer. Il eut suffi pourtant de peu de concessions Pour tenir en lisière les exaspérations. Mais le libéralisme, l’hubris du capital Ont ouvert une époque signée de bacchanales, Une époque offerte à l’envie des parvenus, Des puissants libérés de toute retenue. Pour avoir tout voulu, ils risquent de tout perdre, On les verra sous peu tel Ubu crier « merdre ! », Ce mot de l’avanie qui, giflant l’arrogance, Dessille le mirage de la toute puissance, Et laissent ceux qu’alors elle a si bien trompés Au milieu de leurs ruines, cois et désemparés.

(Bruits d’émeutes venus du dehors)

LE TROISIÈME CONSEILLER (apeuré)

C’est l’insurrection qui vient…

LE NOUVEAU DEUXIÈME CONSEILLER

D’un retournement l’autre, l’histoire a ses relèves. Fuyez quand il est temps, le goudron se soulève…


11/06/2016

VIDEO : Philo@The School of Life

The School of Life est une petite entreprise anglaise qui fait son beurre autour de différents savoirs et de la transmission de connaissance, agrémenté de goodies, conférences et autres. Sur le modèle ça n'est pas nécessairement ma tasse de thé, mais obligé de constater que la majorité des vidéos qu'ils diffusent sur Youtube sont de qualité, pour autant qu'on les considère comme des introductions à différentes disciplines ou courants de pensée. Attention donc, le contenu qui suit n'est pas destiné aux puristes.

Je poste ici leur playlist philo, mais je vous recommande aussi la vision des vidéos en Théorie Politique, Sociologie, Histoire, et Philosophie orientale.    

En cliquant sur le petit icône en haut à gauche vous pouvez choisir parmi 25 auteurs.

07/06/2016

DOCU : Pacification en Algérie
























"Dans l’ensemble impérial français tel qu’il est constitué en 1954, l’Algérie tient une place à part [. ..]. L’Algérie, les enfants français l’ont appris à l’école et au lycée, n’est qu’un prolongement de la métropole ; et il est d’ailleurs vrai que le million de "Français d’Algérie", Français d’origine, naturalisés et israélites francisés par le décret Crémieux en 1870, constituent en Algérie comme une société complète, indiscutablement française. A côté d’eux, les neuf millions de musulmans ne sont au mieux que des demi-citoyens. Entre cette société coloniale et l’État français, les relations sont extrêmement complexes. Les Français d’Algérie n’attendent guère autre chose de la métropole que le maintien pur et simple de leurs privilèges établis par la force et maintenus par des techniques policières, y compris éventuellement par la torture."

Pierre Vidal-Naquet - La torture dans la République

Pacification en Algérie

Documentaire en deux parties d’André Gazut
Coproduction : Article Z, ARTE France
(France, 2002-1h) LE DOSSIER DE PRESSE




04/06/2016

VIDEO : Mohamed Ali VS. la guerre

Personnellement j'aime pas la boxe, ni le sport en général en fait, en tous cas pas la compétition. Alors pour moi Ali c'est pas un palmarès, ni une carrure ou un physique. C'est "juste" un homme qui à un moment crucial de l'histoire à su voir les choses pour ce qu'elles étaient et a refusé de fermer sa gueule. Le genre de mec à qui je rend volontiers hommage.

R.I.P.




 
IDEM VELLE AC IDEM NOLLE AC TANDEM VERA AMICITIA EST