18/01/2016

♦ DOCU : 2 degrés avant la fin du monde

Un documentaire sympathique sur le changement climatique réalisé par l'équipe de Data Gueule, forcément ça pique un peu plus que la production habituelle de France Télévision. On retiendra les publicités signées Monsieur Poulpe et l'intervention de Razmig Keucheyan, quasiment un appel à la révolution. Rafraichissant... Pour le reste, regardez évidement Data Gueule, format court et incisif sur les dérives du système autour de thématiques précises.
Leur chaine youtube est ici.

15/01/2016

♠ Conséquences Canadiennes

Les canadiens ont un problème. Depuis l'explosion de leur production de pétrole via l'exploitation des sables bitumineux, principalement dans la province de l'Alberta, le cours de leur monnaie est fortement adossé à celui du pétrole. Là, forcement, avec un baril passé sous la barre des 30$, le dollar canadien (loonie) dévisse sévèrement. Le problème c'est que les canadiens importent 80% de leur fruits et légumes, entre autres choses. Conséquences : un choux fleur à 8$.

Plus d'info sur Zero Hedge, un site spécialisé dans la finance que je recommande fortement à ceux et celles qui s'y connaissent déjà un peu.

15/01/2016

♦ VIDEO : State of the Union

Dernier discours sur l'état de l'Union pour Barack Obama. Lui est toujours aussi béton en communication et son pays toujours aussi étrange. Tout, jusqu'à un speech présidentiel, qui plus est annuel, y est mis en scène, transformé en spectacle pour ne devenir qu'une représentation. Les codes du cinéma et du storytelling ont pénétré la manière dont l'information est présentée et traitée autant que l'information elle-même. Le vrai est un moment du faut.

D'abord un générique et une introduction façon Wes Anderson :  



Puis le speech, fidèle, sur le ton et la forme, au Obama des premiers jours, plein de bonnes ondes et de bonnes intentions, en opposition tranchée à la frange la plus réactionnaire de sa population et du congrès (aux mains des républicains), mais finalement assez loin de la réalité de son action et déjà, de son bilan, surtout à l'international. Il a même dit que fermer Guantanamo serait une bonne idée.

"And that kind of leadership depends on the power of our example.
That is why I will keep working to shut down the prison at Guantanamo:
it's expensive, it's unnecessary,
and it only serves as a recruitment brochure for our enemies."

Il a raison pour la brochure, mais huit ans après l'avoir annoncé en campagne, c'est déconné. Bref vous pouvez trouver une retranscription complète du discours sur le site de la National Public Radio, et un best of en français sur le site de La Libre. SPOILER : A la fin c'est les américains qui gagnent.
PS : Regardez le fin.



Image : © Callie Shell

14/01/2016

♦ VIDEO : Freedom Kids

13 janvier 2016, Pensacola, Floride. Lors d'un meeting politique du candidat à l'investiture républicaine Donald J. Trump, trois petites filles surnommées les "Freedom Girls" pour l'occasion ont interprété une horrible danse chantée en son honneur. Trump aurait fait un show classique, reprenant ses thèmes habituel, mais on s'en fout. Que les "Freedom Girls" aient ensuite chanté l'hymne national aussi on s'en fout. Ce première intermède musical est à se jeter par la fenêtre, probablement parce qu'il en ouvre justement, qui donne malheureusement sur le subconscient de Donald. Traumatisant.

Extrait :
“Cowardiiiiiiiice
Are you serious?
Apologies for freedom.
I can’t handle this.
When freedom rings
Answer the call!
On your feet
stand up tall!” 
"Lâcheté, Vous êtes sérieux? Des excuses pour la liberté. Je ne peux pas l'accepter. Quand la liberté appelle, Répondez à l'invitation! Debout la tête haute!"


13/01/2016

♣ APESHIT#1.1w01

 ARTICLES│Tracfin et les fonds secrets des sénateurs UMP - via MédiapartPhysique et métaphysique de la manifestation - via Lundi MatinLa grande misère de la presse française - via Books│"Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme" David Graeber - via Télérama│"La frustration d’un désir d’Occident ouvre un espace à l’instinct de mort" Alain Badiou - via LiberationL’hypocrisie de la lutte contre le terrorisme - via Quartiers Libres

 VIDEOSWelcome Elsewhere, une vidéo de surf des plus esthétiquesCharlie hebdo se fait hara kiri, des images d'archive de Pierre Carles autour de CharlieLes visages de la terreur, reportage sur le parcours des terroristes du 7 janvier 2015│Une petite conférence de Dominique Cardon



 MUSIQUEMomus - Where Are We Now (David Bowie cover)Smiley Culture - Shan-A-Shan (Roots Manuva Refix)Mariah - 心臓の扉 (Shinzo No Tobira)Chevel - HexadecimalTangerine Dream - Love On a Real Train



 IMAGES│Bonne annéeWe're turning into nothing│Vu du ciel│A big No No│Life│Pendant ce temps à Gaza






12/01/2016

♥ La New York Public Library vide son grenier

La NYPL vient de publier 180 000 images en haute résolution et téléchargeables. Ces images proviennent d'une partie de la collection récemment tombée dans le domaine publique.

Cette publication comprend des illustrations botaniques, des textes anciens, des cartes historiques. Ils ont également sorti plus de 40 000 stéréoscopes, le travail de documentation sur le New York des années 30 réalisé par Berenice Abbott, et des lettres d'Alexander Hamilton, Thomas Jefferson et James Madison, entre autres.

Un projet annexe à cette diffusion consiste en un mode de visualisation plutôt bien pensé permettant de naviguer dans cette immense base de données, en fonction de la date, du type ou encore de la couleur.

Attention c'est addictif.

THIS WAY PLEASE

11/01/2016

✝ Dann sind wir Helden


HELDEN
David Bowie

-

Du |
Könntest Du schwimmen |
Wie Delphine |
Delphine es tun |
Niemand gibt uns eine Chance |
Doch können wir siegen |
Für immer und immer |
Und wir sind dann Helden |
Für einen Tag |

Ich |
Ich bin dann König |
Und Du |
Du Königin |
Obwohl sie |
Unschlagbar scheinen |
Werden wir Helden |
Für einen Tag |
Wir sind dann wir |
An diesem Tag |

Ich |
Ich glaub' das zu träumen |
Die Mauer |
Im Rücken war kalt |
Die Schüsse reissen die Luft |
Doch wir küssen |
Als ob nichts geschieht |
Und die Scham fiel auf ihre Seite |
Oh, wir können sie schlagen |
Für alle Zeiten |
Dann sind wir Helden |
Nur diesen Tag |
Dann sind wir Helden |
Dann sind wir Helden |
Dann sind wir Helden |
Nur diesen Tag |

Dann sind wir Helden |

10/01/2016

♦ VIDEO : Lordon, Hazan - A nos amis

via HORS-SERIE.net | Rencontre-débat sur le livre du Comité Invisible. A l'occasion de la sortie du livre A nos amis, du Comité Invisible, le Lieu-Dit a organisé à l'automne dernier une rencontre-débat entre Eric Hazan et Frédéric Lordon. Le premier dirige La Fabrique, et se trouve être l'éditeur du Comité Invisible, depuis L'insurrection qui vient. Le second est philosophe (spinoziste) et économiste (hétérodoxe) : au delà de leur profonde amitié, ils ont, sur l'Etat et les stratégies de subversion que le Comité Invisible promeut, des opinions qui peuvent parfois diverger ; sans compter les questions et interpellations du public, vives... L'ensemble constitue un document passionnant qu'il nous a semblé essentiel de faire connaître. C'était le 27 novembre 2014, rue Sorbier à Paris, devant un public très très nombreux, ardent, mobilisé - et impatient de passer à l'acte ! Les caméras de Hors-Série étaient là pour filmer l'événement (dans des conditions techniques difficiles), événement que nous diffusons sur Hors-Série, en accès libre… N'hésitez pas à faire tourner !

PAR ICI

09/01/2016

Retour en fanfare

Bonsoir, je ne sais pas qui vous êtes mais merci d'être ici. Deux ans que je n'y avais pas mis les pieds pour ma part. Deux ans à prendre la poussière, à laisser la structure s'affaisser tranquillement, de liens manquants en liens devenus insultants, avec le temps. Je n'ai toujours trouvé ici que des mauvaises nouvelles, ni elles ni le site qui les héberge ne se sont bonifiés. C'est bien dommage.

"Nan, tout ca tu peux jeter, le reste, laisse le dans un coin, ça a une valeur sentimentale". J'ai l'impression qu'un ado est mort, une vieille connaissance. Je vide sa chambre, garde ce qui mérite de l'être et reprends possession d'un espace laissé à l'abandon et pourtant intacte.

C'est un peu plus sobre. J'ai gardé certains meubles, surtout la bibliothèques toujours pleine à craquer. Reste à faire la poussière.

Rien n'a changé, en tous cas pas les raisons qui m'amènent ici, depuis juin 2010 et ma première visite, les premiers travaux, les premières infos. Ce que j'ai à offrir non plus n'a pas changé.

Pas de fanfare? "Nan, juste le silence glaçant des vieilles pantoufles de la voisine et le sol qui tremble sous ses pas."

P.

 
IDEM VELLE AC IDEM NOLLE AC TANDEM VERA AMICITIA EST